Écoles : faut-il retirer les Ztringz ?

C'est le nouveau jeu à la mode dans les cours de récréation. Ces cordelettes colorées, interdites aux « enfants de 0 à 3 ans », selon leur constructeur Goliath France, sont affublées d'une mention invitant à ne pas être utilisées avant l'âge de 5 ans. Ce qui est loin d'éliminer les drames, en pratique. Un cas de risque de strangulation vient d'ailleurs d'être relayé sur Facebook par une maman encore sous le choc. Alors, succès dangereux pour leurs jeunes utilisateurs ? Illustration près d'une école primaire dans le 16ème arrondissement de Paris.

Ztringz par Jeux Goliath

Un reportage signé Michel Barone pour Sud Radio.

 

Depuis la rentrée, les Ztringz font fureur dans les cours de récréation. Faire une Tour Eiffel, un lapin, un escalier, ces ficelles multicolores permettent de faire des centaines de figures…

Tout parent, voire enfant de plus de 5 ans, peut s'en procurer pour la modique somme de 5 euros en moyenne. Et comme tout enfant cherche à suivre la vague du moment, beaucoup de mamans ont craqué pour le jouet, comme cette maman interrogée dans une école primaire parisienne.

"J'ai acheté un Ztringz à ma fille parce que tous les enfants ont ça dans les mains et si ce n'est pas le sien, elle utilisera celui d'une copine."

Seulement, la mauvaise utilisation du jouet peut vite devenir dangereuse. Initialement, l'alerte est venue d'une mère de famille dont la petite fille de 6 ans, scolarisée dans le Nord, a failli s'étrangler avec. Cette maman a raconté l'accident dans une publication Facebook partagée plus de 190.000 fois…

 

Un risque de "strangulation"

Après les sombres heures de la "tomate" et du jeu du foulard, elle veut alerter les parents sur ce qui aurait pu être un accident dramatique. Tout comme Sylvie, maman d'une fille qui a frôlé la mort après avoir voulu utiliser son Ztringz comme collier. Celle-ci témoigne pour Sud Radio auprès de notre journaliste, Clément Bargain.

"Un enfant dans la cour de récréation a montré à ma fille une figure et elle a tenté de la reproduire. Elle s'est enroulée la corde autour du cou, elle nous a appelé, elle essayait de retirer la ficelle. Forcément, elle tire sur l'un des fils et ça resserre les autres. Mon conjoint a pu couper la ficelle mais on a vu qu'il y a avait déjà des traces de strangulation sur son cou. Jamais je n'aurais imaginé qu'elle puisse faire ce genre de figure. Ça aurait pu être dramatique et ça pourrait l'être dans le futur." raconte Sylvie, maman d'une fille passée pas loin du drame.