Daniel Vialelle, maire de Saint Amans Soult : "la foudre a détruit le clocher"

La foudre a entraîné l'effondrement du clocher de Saint Amand Soult
Daniel Vialelle, interviewé par Cécile de Ménibus et Patrick Roger dans "L’invité de l’actu" sur Sud Radio, à 8h10. AFP

Daniel Vialelle, maire de Saint Amans Soult, était "L’invité de l’actu" dans la matinale de Sud Radio du 10 octobre animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger. Il revient sur l'orage qui a entraîné la destruction du clocher de son village, fort heureusement sans faire de victimes.

Une boule de feu est tombée sur le clocher du village

À Saint Amans Soult, petit village de 1.700 habitants dans le Tarn, ce genre de catastrophe n'arrive pas tous les jours. Mais à cause de l'orage et plus précisément de la foudre, le clocher de l'église du village a été détruit le 9 octobre vers 11 heures du matin. La cime du clocher a perdu presqu'un mètre de sa hauteur. Le maire du village, Daniel Vialelle, raconte ce qu'il s'est passé.

"Il n'y a eu ni blessés ni accidents corporels, c'est une chance. L'orage n'était pas si fort que cela, seuls deux roulements de tonnerre avaient été entendus juste avant et tout à coup, ceux qui regardaient le village ont vu une boule de feu descendre sur le clocher et il a complètement explosé. Toutes les maisons environnantes, la sacristie et l'église ont été touchées par des blocs de pierre qui sont tombés sur les toitures."

Aucune victime : "c'est un petit miracle"

"Certaines pierres se sont arrêtées au deuxième étage des maisons pourtant occupées et il n'y a pas eu de blessés, c'est un petit miracle. Mais je me serais bien passé de cette catastrophe car ce monument est classé aux monuments historiques et certaines pierres sont tombées également sur le tombeau du maréchal Soult, classé aussi aux monuments historiques. Tout a éclaté. "

Il faudra reconstruire et le problème du financement se posera certainement. "On a une assurance, j'espère qu'elle prendre tout en compte sans mettre de vétusté. Depuis 1905, l'église appartient à la commune qui doit donc gérer les travaux." L'église sera fermée pour plusieurs mois et les messes seront assurées dans le village voisin. Autre problème, "les assurances des propriétés privées touchées par les pierres vont certainement se retourner vers notre assurance" termine Daniel Vialelle. Le paratonnerre, semble-t-il pas assez puissant, n'a pas pu arrêter cette boule de feu. 

Cliquez ici pour écouter "L’invité de l’actu" avec Cécile de Ménibus et Patrick Roger en podcast.

Retrouvez "L’invité de l’actu" du lundi au vendredi à 8h10 sur Sud Radio dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.
Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

Sur le même sujet
Les rubriques Sudradio