Coup de rabot sur la prime à la conversion : "tout le monde sera perdant"

La prime à la conversion est rabotée à compter du 1er août 2019. Le point avec Yves Carra, porte-parole de l'Automobile Club Association.

La prime à la conversion est rabotée à compter du 1er août 2019.

C’est à compter de ce 1er août 2019 que les conditions d’attribution de la prime à la conversion se durcissent. Désormais, pour en profiter, la voiture que le ménage a le projet d’acheter doit émettre 116 g/km de CO2 maximum, contre 122 g/km auparavant.

 

Pour Yves Carra, tout le monde sera perdant de ce coup de rabot sur la prime à la conversion

"C’est une immense déception pour tout le monde, et je crois que tout le monde sera perdant", a estimé Yves Carra, porte-parole de l'Automobile Club Association au micro de Sud Radio. "Je pense à ces Français qui ont besoin de changer de voiture de toute façon, prime à la conversion ou pas. Et comme leur budget n’est pas extensible, ils prendront une voiture qui va plus consommer et qui sera moins sécurisante, car elle aura moins d’aides à la conduite. L’environnement aussi sera perdant car il y aura plus de voitures polluantes sur les routes", a-t-il déclaré.

Avec ce coup de rabot, tous les véhicules diesel d'occasion sont sortis de la prime à la conversion, a par ailleurs rappelé Yves Carra.

Pour certains ménages modestes, passer par une voiture diesel aurait été un excellent palier

Pour Yves Carra, ce durcissement des conditions d’attribution de la prime à la conversion est une erreur stratégique de la part de l’exécutif. "Cette histoire de diesel, qu'il ne faut surtout pas financer par les fonds publics, serait un excellent pallier. Car passer de sa voiture thermique à la voiture hybride ou à la voiture électrique, c'est un doux rêve. Je pense que les mêmes gens qui achèteraient aujourd'hui une voiture diesel, dans quatre ou cinq ans, ils seraient prêts à passer à une voiture plus écolo", a-t-il estimé.

Et Yves Carra n’entend pas passer ce coup de rabot aux oubliettes. "La prochaine fois que le gouvernement voudra mettre en place une nouvelle taxe pour dire 'c'est bon pour la planète', nous on fera un effort de mémoire et on dira : 'Attendez, pour la prime à la conversion, qui marche très bien, et qui est une bonne chose pour la planète, vous avez sorti l'argument de l'argent'".