Une pilule contre les chagrins d’amour !

Une pilule qui nous guérit de nos chagrins d’amour débarque en France, c’est sérieux ?

Le propranolol pourrait en effet soigner nos dépits amoureux s’il est accompagné d’une psychothérapie, tout de même ! Surnommé la « pilule de l’oubli », le propranolol est un médicament hyper connu lit-on dans l’Express, utilisé depuis une 60taine d’années contre les maladies cardiovasculaires, les migraines et la tension artérielle. C’est le chouchou des musiciens notamment quand ils sont stressés avant de monter sur scène et de certains sportifs.

Mais alors qu’y a-t-il de nouveau ?

Le fait de l’associer à une psychothérapie. C’est un psychiatre du Québec, Alain Brunet, qui a eu cette idée. Sa méthode est simple : quand vous allez voir votre psy la première fois, vous écrivez votre histoire, et à chaque séance, vous relisez ce texte. C’est ce qu’il fait pour les malades de SPT, stress post-traumatique, il a travaillé par exemple avec des victimes des attentats de Nice ou de Paris et ça marche ! Mais le plus incroyable c’est que ça fonctionne aussi pour nos chagrins d’amour qui provoquent les mêmes symptômes, insomnies, pensées envahissantes, crise d’angoisse etc Du coup, il a formé des patriciens français qui commencent à proposer ce traitement.

Quelle est la différence avec des anti-dépresseurs ou des méthodes classiques?

C’est beaucoup plus efficace et rapide, il n’y a pas d’effets secondaires et du coup c’est beaucoup moins cher, pour le patient et pour la sécurité sociale. Bien sûr, nombre de médecins et de psys crient à la prudence, en disant que cette pilule ressemble à notre époque, une pilule pour oublier son chagrin et hop, un nouveau produit de consommation. A voir… à quand la pilule qui fait sourire ?