Speedeal ou comment redynamiser les centres-villes à l'aide d'une application

Une application mobile pourrait très bientôt contribuer à redynamiser les centres-villes, en aidant les commerçants à attirer de nouveaux clients. Précisions de Jean-Baptiste Giraud.

Speedeal ou comment redynamiser les centres-villes à l'aide d'une application

 

La bataille pour redynamiser les centres-ville a été lancée la semaine dernière par Emmanuel Macron lors d'un déplacement en province, même si le déplacement était raté, le chef de l'État ayant été interpellé sur les grèves à la SNCF. Mais le sujet reste d'actualité. Une application mobile, qui sortira prochainement, pourrait apporter sa pierre à l'édifice : il s’agit de "Speed-deal" - comprenez "offre rapide" ou "offre instantanée"?

L'idée de cette application, qui sera lancée officiellement le 5 mai prochain, est de permettre aux commerçants de quartier, de centre-ville, d'attirer chez eux des clients en leur proposant des offres spéciales, des rabais chocs, limités dans le temps mais aussi dans l’espace. Oui, limitées géographiquement ! Ainsi, par exemple, le commerçant peut décider que la promotion ne sera proposée qu'aux gens situés dans un rayon de 500 mètres autour de son magasin. Mieux encore, il peut décider d'attirer des clients qui se trouveraient devant, ou autour d'une enseigne concurrente ! Autant dire que si ce concept décolle, cela pourrait faire des dégâts.

Le fait est que Speedeal a sûrement ses chances, car les parrains de cette application, Fabien Pierlot et Jean-Marc Van Laethem ne sont pas des novices en la matière. Ainsi, ce sont eux qui ont créé Coyote, l'outil d'aide à la conduite - ancien "détecteur de radar" - qui se targue quand même de compter 5 millions d'utilisateurs payants en Europe. Autant dire qu'ils connaissent les recettes qui marchent. Ajoutons que pour les clients consommateurs, Speedeal ne couûera pas un centime, ce qui pourrait motiver beaucoup d'utilisateurs à l'essayer.  

Retenez donc le nom de cette application qui est d'ores et déjà disponible au téléchargement !

>> L'intégralité de la chronique est disponible en podcast