Quelles mesures concrètes pourraient être annoncées ce soir ?

Quelles sont les trois principales mesures qu’Emmanuel Macron pourrait annoncer ce soir ?

Thumbnail

D’abord, je peux vous dire que le secret de ces mesures est bien gardé. J’ai appelé plusieurs ministres ce week-end. Ils ne savent strictement rien.

Malgré tout il y a un certain nombre de mesures qui sont très largement demandées par les Français et dont le Président a lui-même déjà parlé.

La première, qui est pour moi la plus évidente et la plus juste, c’est la ré-indexation des retraites sur l’inflation. On se souvient qu’à la fin de l’été dernier, pour faire des économies, Emmanuel Macron avait limité à 0,3 % la revalorisation des pensions, alors que la hausse des prix est de 1,8 à 2 %. Ce qui a entraîné une forte baisse du pouvoir d’achat des retraités.

Revenir en arrière serait logique, mais ça coûterait entre 2 et 3 milliards d’euros. Donc le plus probable est une ré-indexation des petites retraites. Dans ce cas, le coût pour le budget de l’État ne sera que de 300 millions d’euros et vise bien la population de type gilets jaunes.

Et pour les deux autres mesures ?

Il serait logique que le Président annonce un réaménagement des tranches fiscales (les premières) pour que les petits revenus soient moins imposés. Toute la question est de savoir si, au nom d’une fameuse équité fiscale, il décidera de frapper davantage les tranches les plus élevées…

Et puis, pour la troisième mesure c’est difficile, car on sait qu’Emmanuel Macron veut créer la surprise. Donc ce sera quelque chose d’inattendu.

Je pense qu’il souhaitera aller sur le plan institutionnel, pour répondre à la demande de davantage de démocratie participative. Non pas avec le RIC, mais avec une formule qui permette à des citoyens de demander une proposition de loi par pétition. Si cette pétition dépasse le million de signatures, alors le texte est soumis aux parlementaires.  Cette formule a le mérite de donner davantage la parole aux citoyens sur des sujets de société ou de vie quotidienne. Sans pour autant jeter aux orties la démocratie représentative, c’est-à-dire le filtre de l’Assemblée Nationale et du Sénat.

Voilà les trois mesures que je vois bien Emmanuel Macron annoncer. Ce qui ne veut pas dire qu’elles calmeront les esprits, ni qu’elles suffiront à mettre fin à la crise sociétale très profonde que vit le pays.