« Patrick Drahi rachète Sotheby’s ! »

On a appris hier que Patrick Drahi, le propriétaire d’Altice, donc de SFR, s’était offert la maison de vente aux enchères Sotheby’s.

C’est un petit cadeau qu’il s’est offert pour la bagatelle de 3,7 milliards de dollars – c’est-à-dire : 3,3 milliards d’euros

Il va retirer Sotheby’s de la cote en offrant aux actionnaires un prix supérieur de 61 % au cours de bourse. Tout cela laisse songeur, alors que Patrick Drahi a accumulé aux etats-Unis comme en Europe, plus de 50 milliards d’euros
de dettes. D’après ce que l’on sait il va donc encore s’endetter auprès de BNP Paribas pour faire une opération qui n’a rien à voir avec les télécoms.

Cela prouve que certains patrons très rationnels – je vous rappelle que Patrick Drahi est polytechnicien – peuvent s’emballer pour un actif à part. Or Sotheby’s n’a qu’un seul concurrent dans le monde, c’est Christie’s qui appartient à François Pinault. C’est Christie’s qui domine le marché avec 7 milliards de dollars d’enchères, contre 6,3 milliards pour Sotheby’s

Quel est donc l’intérêt de Patrick Drahi d’acheter Sotheby’s. Écoutez Patrick, il y en a plusieurs. D’abord Sotheby’s c’est une marque mondiale comme il en existe peu, aussi connue à Shanghai qu’à Paris. Ensuite Patrick Drahi a peu de passions connues : mais c’est un grand collectionneur d’art comme Bernard Arnault et François Pinault. Et puis enfin achetez Sotheby’s c’est faire un pari sur la croissance des très grandes fortunes qui s’accroit d’année en année. N’oubliez pas que le Prince Mohammed Ben Salmane s’est offert un tableau de Leonard de Vinci chez Christie’s pour 450 millions de $. Être le propriétaire de Sotheby’s c’est le plus sûr moyen de parler aux gens les plus riches de la planète, voire de leur rendre service. En attendant, même si on ne sait jamais très bien où habite Patrick Drahi, il est heureux que Sotheby’s et Christie’s appartiennent à 2 français. Le marché de l’art, par son histoire, par sa richesse et par sa diversité est une spécialité bien française, comme le luxe.  Et maintenant il faut s’attendre à une très belle guerre d’egos, mais surtout d’enchères entre Sotheby’s et Christie’s ou Drahi et Pinault.