Les enjeux de la visite du Président chinois Xi Jinping en France

Le Président chinois Xi Jinping est arrivé en France hier pour une visite d’Etat de deux jours où il sera largement question de relations économiques

Comment en serait-il autrement quand le président à vie de la deuxième puissance économique du monde se rend en France ?

Bien sûr, il y a des sujets politiques à aborder puisque le motif de cette visite, c’est le 55 ème anniversaire de la Chine par le Général de Gaulle.

Bien sûr, Xi Jinping rend visite au pays hôte du G7 cette année, alors que la Chine ne fait pas partie de ce sommet international.

Bien sûr, tout cela se fait sur fond de relations tendues entre la Chine et les États-Unis et Xi Jinping se cherche des alliés face à Trump.

Mais il arrive en France dans un environnement un peu schizophrène. Car Emmanuel Macron souhaite que l’Europe demande plus de réciprocité à la Chine.

Tout cela à un moment où la Chine cherche à étendre jusqu’en Espagne, au Portugal et même en France ses fameuses « routes de la soie ». Et en même temps il n’est pas possible de se fâcher avec la Chine vers laquelle nous exportons chaque année pour 20 milliards d’euros de produits.

 

Donc quel va être le discours d’Emmanuel Macron ?

 

Officiellement, lors des conférences de presse, le Chef de l’État va insister sur cette notion de réciprocité qui lui est chère.

Par ailleurs, il est très attentif à toutes les atteintes à notre sécurité et donc à notre cyber-sécurité. Ce qui va poser le problème de Huawei. Vous savez que ce constructeur d’infrastructures telecoms qui cherche à vendre sa technologie 5 G en Europe est accusé de stocker et de transmettre toutes les données qu’il reçoit à l’armée chinoise.

Officieusement, Emmanuel Macron va évidemment jouer les VRP de la technologie française. Surtout avec Airbus au moment où Boeing souffre.

Et puis avec le nucléaire, car pour l’instant, les seules centrales de type EPR qui fonctionnent, ne sont pas en France, mais en Chine

Il reste que pour la Chine, la France est un nain. Un nain qui compte grâce à son siège au conseil de sécurité des Nations Unies.

Il n’en demeure pas moins un nain économique qui aura disparu des dix premières économies du Monde en 2030, quand la Chine sera la première devant l’Inde.