Les casseurs sont ils en train de discréditer le mouvement des gilets jaunes ?

Les casseurs sont ils en train de discréditer le mouvement des gilets jaunes ? C’est la question que nous posons ce matin après l’acte 13 marqué par des actes de violences.

 

Il y avait beaucoup de casseurs samedi. Plus de dégâts que les semaines précédentes à Paris mais aussi à Lorient et Rouen…Dans la capitale les vidéos qui circulent sur les réseaux sociaux montrent des casseurs vêtus de noirs fracasser des abris bus…Briser des vitres de banques…Mais les videos montrent aussi soit des gilets jaunes prendre une pioche pour venir les aider…Soit des gilets jaunes qui huent les casseurs mais qui ne font rien pour les empêcher de commettre leurs méfaits…Sans compter ceux qui sont fascinés sans l’avouer par la violence et qui filment avec leurs smartphones. Tout cela donne le sentiment que les gilets jaunes sont en train de se faire déposséder de leur mouvement par les casseurs. Les casseurs ou apparentés. Ainsi le véhicule de la mission Vigipirate incendié à coté de la Tour Eiffel ainsi qu’une porche l’ont été par un individu de la mouvance anarcho-libertaire selon Christophe Castaner. Donc discrédit oui car dépossession du mouvement et infiltration par l’extrême droite et  l’extrême gauche. A Lyon les deux extrêmes se sont durement affrontés en plein cortège des gilets jaunes. Scène surréaliste…Voilà ce qu’on retient de l’acte 13…Où sont passés les revendications ?

Les gilets jaunes peuvent ils reprendre une forme de contrôle pour éviter les tensions et les dégradations ? Et puis, le veulent-ils vraiment ? C’est toute la question…Samedi les palissades défoncées devant l’assemblée nationale étaient le fait d’hommes vêtus de noirs mais portant un gilet jaune ! Il y a des casseurs gilets jaunes et des gilets jaunes casseurs. Et aucune condamnation officielle des violences de samedi par les leaders du mouvement. La plupart des gilets jaunes encore mobilisés pensent que seul le rapport de force paye. Donc la violence. Mais attention les français vont peut être majoritairement se lasser de ces images de chienlit tous les samedis. Les gilets jaunes pour durer doivent se doter d’un véritable service d’ordre comme celui des syndicats qui sait repérer et neutraliser les casseurs. Ils ont commencé à le faire aidé par la CGT. Mais pour manifester tous les samedis ce n’est pas suffisant. La trop légère organisation, la confusion entre les différents mots d’ordre mettent en péril l’existence même du mouvement.