L’écosystème fascinant qui vit sous nos pieds

Une récente découverte révèle qu’un monde gigantesque vit sous la terre, est-ce bien sérieux ?

C’est une découverte majeure ! En effet The Guardian a surpris tout le monde en annonçant que les chercheurs du Deep Carbon Observatory avait exploré la croûte de la terre et y avait découvert un écosystème extrêmement riche de micro-organismes dont le poids total est des centaines de fois celui de toute l'humanité ! Ça nous semble hallucinant car sous la terre il fait extrêmement chaud, il fait quasiment noir, il n’y a pas de quoi manger, bref c’est l’enfer, et pourtant…. Des milliers de micro-organismes y ont développé une vie riche à l’abri des Hommes. Mais surtout, selon les chercheurs, ce monde aurait une biodiversité aussi riche que celle de l'Amazonie ou des îles Galapagos.

Bien sûr ce n’est pas comparable : il n’y a pas d’oiseaux, d’arbres, etc. Il n’y a en fait pas d’animaux ou de plantes que nous connaissons bien, d’où l’intérêt immense de cette découverte que ces chercheurs qualifient de "nouveau réservoir de vie sur Terre". Nous avons tendance à penser que la vie est celle que nous connaissons mais nous en découvrons bien d’autres ! Par exemple dans les océans et les abysses, les profondeurs, nous faisons la connaissance en ce moment de tout un monde avec des animaux aux formes étranges, des créatures luminescentes, etc. Mais sous la Terre, c’est encore plus surprenant…

Il est encore trop tôt pour dire quelles sont les développements que pourraient entraîner une telle découverte. Il faut d’abord continuer d’explorer et surtout de comprendre cette biosphère cachée qui pèse entre 15 et 23 milliards de tonnes soit des centaines de fois plus que le poids total de l'humanité. Les chercheurs sont en train d’analyser des échantillons extraits de trous de forage d'une profondeur de plus de cinq kilomètres, ils vont creuser encore plus profond. Mais déjà on sait que 70% des bactéries et des archées terrestres vivent sous la croûte terrestre. Bref on n’est pas au bout de nos découvertes, loin de là, espérons que nous sachions en faire bon usage pour ne pas aller piller, détruire et polluer cet univers vierge et extraordinaire.