Après le Brexit, Paris va accueillir le siège de l'autorité bancaire européenne

Conséquence du Brexit, l'autorité bancaire européenne va quitter Londres pour Paris. L'Agence européenne du médicament va, elle, atterrir à Amsterdam.

 

Le Royaume-uni commence à payer la facture du Brexit. Paris va accueillir le siège de l’autorité bancaire européenne, qui se trouvait jusqu’ici à Londres.

Et derrière ce déménagement et sa portée symbolique, ce sont 170 employés de l’agence qui vont quitter Londres pour Paris, avec leurs familles, ce qui est évidemment une bonne chose pour la ville d’accueil.

Mais la plus belle prise, c’est Amsterdam qui l’a réalisée en récupérant le siège de l’agence européenne du médicament, qui emploie plus de 900 personnes. Pour la France, c’était Lille qui était candidate. Lille, dont les élus reprochent à Emmanuel Macron de ne pas les avoir suffisamment soutenus.

Un soutien qui n’aurait cependant pas servi à grand chose, car les différentes villes qui candidataient pour accueillir ces agences ont certes présenté des dossiers mais, au final, c’est un tirage au sort qui a départagé les finalistes, et là, a priori, Jupiter n’a pas encore le pouvoir d’influencer les dés.

Alors, à quoi sert l’autorité bancaire européenne ?

Et bien les chiffres parlent d’eux-mêmes. Il y a 5 fois plus de fonctionnaires internationaux qui travaillent pour l’agence européenne du médicament que pour l’Autorité Bancaire Européenne (ABE). Autrement dit, son pouvoir est encore relativement limité.

Il faut dire que c’est une création récente. Cette agence a été installée à Londres en janvier 2011, parce que Londres est une plaque tournante de la finance mondiale. L’Europe s’était dit qu’il pouvait être malin de placer des gendarmes dans la place.

Jouer aux gendarmes, c’est exactement le rôle théorique des agents de l’Autorité bancaire européenne. Ses agents sont chargés de surveiller les banques et les pays membres pour voir si personne ne triche. Sachant que c’est probablement Francfort qui va attirer le plus d’émigrés de la finance en provenance de Londres, le choix de Paris est parfait... Parfait, bien sûr, pour rester tranquilles...

Écoutez la chronique de Jean-Baptiste Giraud dans le Grand Matin Sud Radio, présenté par Patrick Roger et Sophie Gaillard