éditorial

L'édito de Yves de Kerdrel

Yves de Kerdrel Sud Radio Éditorialiste
Economie

Pourquoi l’engouement pour le Livret A ne se dément pas ?

Alors Yves, dans cette période d’incertitude, le Livret A fait recette. Et pourtant il rapporte peu. Comment ça s’explique ?

Oui Patrick ce phénomène du Livret A qui collecte chaque mois un peu plus d’argent a un arrière-goût d’énigme. Pourquoi ? Eh bien parce que mettre de l’argent dans son Livret A, c’est placer son argent à 0,75 % alors que l’inflation se situe entre 1,7 et 1,8 %.

Donc à chaque fois qu’un français met un peu d’économie sur son Livret, il perd de l’argent et il écorne son épargne.Malgré tout, vous l’avez dit Patrick, il existe 50 millions de livrets A. c’est donc un produit très populaire où se retrouvent tous les français.

Depuis le début de l’année près de 10 milliards d’euros ont rejoint le Livret A affiche un encours global de 300 milliards – budget de l’Etat.

Qu’autant d’argent aille se placer à perte est en fait une indication très précieuse sur l’état de notre économie. Primo : ça veut dire que les français préfèrent mettre de l’argent de côté plutôt que de consommer, en pleine crise du pouvoir d’achat.

Secundo : ça signifie qu’ils ont peur dans les actions, la pierre ou toutes les autres formes de placement.

Et Tertio : ça montre de manière générale qu’ils ont peur dans l’avenir, dans le système de retraites, et dans l’environnement
économique. Et selon vous cette tendance va durer ? Bien sûr. Tout simplement parce qu’il n’y a aucune raison que les trois raisons que je viens de vous donner changent.

En fait plus il y a de l’argent sur le Livret A ou sur le livret de développement durable moins il y a de confiance dans le pays.

C’est pour cette raison que la collecte de ce qui était autrefois un petit livret rouge est un indicateur important. Surtout dans un pays où deux tiers de la croissance économique est en général justifié par la consommation des ménages

La confiance n’est pas là en dépit des 17 milliards d’euros que le gouvernement a décidé de consacrer au pouvoir d’achat

Sans doute parce que les Français ne sont pas dupes et savent  que cette mesure creuse le déficit et la dette. Qu’ils devront combler un jour. Voilà pourquoi le Livret A a encore de beaux jours devant lui. A moins que la confiance revienne. Mais ce n’est pas à l’ordre du jour. Hélas !

Les rubriques Sudradio