Pass sanitaire : "Les décisions du gouvernement ont des conséquences sur l’écosystème du tourisme"

Christian Clark de Dromantin, fondateur de Patrivia, première billetterie en ligne au service du patrimoine culturel, était l’invité de Philippe David le 15 juillet dans l’émission "C’est à la une" sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 8h10. 

Le Château Perrier à Epernay, le 25 mai 2021. (François Nascimbeni - AFP)

Pour le tourisme culturel, "cela va être une catastrophe"

Dès le 20 juillet, le pass sanitaire entrera en vigueur dans les lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes à partir de 12 ans. "Les gestionnaires de monuments, que ce soient les châteaux ou les musées, ne s’attendaient absolument pas à être concernés par cette mesure, reconnaît Christian Clark de Dromantin, fondateur de Patrivia, première billetterie en ligne au service du patrimoine culturel. Sachant que les châteaux et les musées maîtrisent extrêmement bien les flux."

"Nous sommes en pleine saison actuellement. Cela va être une catastrophe", estime-t-il. Constate-t-on une baisse des réservations depuis les annonces du 12 juillet au soir ? "Oui, nous avons eu des annulations, notamment de groupes, qui ont peur, qui ne savent pas comment ils vont pouvoir s’y prendre. C’est surtout une attitude générale, une incapacité à se projeter. Vous savez, 65% des Français avaient prévu de visiter des lieux culturels en juillet et en août. Sachant que les gestionnaires de monuments font 50% de leur chiffre d’affaires en été, cela va être extrêmement compliqué pour eux."

"Je ne sais pas comment le secteur va s’en sortir"

Peut-on estimer les pertes dans l’industrie du tourisme depuis le début de la crise sanitaire ? "On les estime à 61 milliards d’euros. C’est énorme. Le gouvernement a lancé des plans de relance à 30 et 15 milliards, cela laisse 16 milliards de pertes, cela va être une hécatombe. Dans le secteur des guides, cela tombe comme des mouches. Je ne sais pas comment le secteur va s’en sortir."

"Nous avons pu échanger avec les pouvoirs publics, explique Christian Clark de Dromantin. L’ennemi, c’est le Covid-19, pas le gouvernement. Pour autant, ses décisions ont des conséquences sur l’écosystème du tourisme. Il faut faire extrêmement attention à ce que l’on fait, car derrière, ce sont des châteaux et musées qui vont avoir du mal à garder une trésorerie pour pouvoir survivre par la suite. Il y en a qui vont probablement fermer. Le tourisme, c’est 7 points de PIB, la France est la première destination visitée au monde. Cela représente des centaines de milliers d’emplois."

Cliquez ici pour écouter "C'est à la une" avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

https://patrivia.net/home