Olivier Dussopt : "aucune baisse" pour les maires, après la suppression de la taxe d'habitation

Alors que s'ouvre le congrès des maires de France cette semaine, le secrétaire d’État auprès du ministre de l’Action et des Comptes publics s'exprime sur les modalités de compensation auprès des communes, de la suppression de la taxe d'habitation. Olivier Dussopt était l'invité du "petit déjeuner politique".

Olivier Dussopt, interviewé par Patrick Roger sur Sud Radio le 18 novembre à 7h40.

Gilets Jaunes : "j'attribue ces violences à tous ceux qui ont manifesté"

De nouvelles scènes de violence ont eu lieu lors des manifestions des Gilets Jaunes le week-end dernier. "J'attribue ces violences à tous ceux qui ont manifesté, qui s'en s'ont pris aux policiers, explique Olivier Dussopt, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Action et des Comptes publics, au micro de Patrick Roger. Quand on reste dans les violences, dans les incidents, quand on empêche les pompiers d'approcher des incendies, quelle que soit la raison pour laquelle on est présent, on devient complice. La seule réponse à apporter est une réponse d'autorité, de maintien de l'ordre, de protection des biens et des personnes. Il faut respecter les revendications, les attentes, mais il ne faut pas accepter la violence". 

 

Olivier Dussopt : "Les réponses qui ont été apportées sont des réponses d'ampleur et couvrent tous les champs de la société"

Des réponses aux Gilets Jaunes ont été apportées depuis un an, mais les plus pauvres, notamment ceux qui ne paient pas d'impôts, disent qu'ils ne bénéficient pas de l'argent qui a été mis sur la table. Le sentiment de fracture est toujours présent. "Les réponses qui ont été apportées sont des réponses d'ampleur et couvrent tous les champs de la société, estime Olivier Dussopt. Il y a une baisse de l'impôt sur le revenu à hauteur de 5 milliards d'euros, qui bénéficie à ceux qui travaillent, juste au moment où on commence à payer des impôts et que ça devient difficile. La taxe d'habitation a par ailleurs baissé d'un deuxième tiers pour 80% des Français, l'année prochaine, 80% des Français ne la paieront plus et en 2023, plus aucun Français ne paiera de taxe d'habitation.

Il y a aussi l'augmentation de la prime d'activité, justement pour ceux qui ont un revenu autour du SMIC et qui sont à la limite des impôts. Je pense aussi à ceux qui ont le moins, notamment les retraités qui ont une toute petite retraite, qui sont au minimum vieillesse, qui augmente de 100 euros par mois tout comme l'allocation aux adultes handicapés".

 

"L'année 2019 sera une année d'augmentation du pouvoir d'achat"

Pourquoi les centristes veulent-ils organiser une conférence sociale avant le 5 décembre, notamment sur les salaires ? "Cette initiative rejoint d'une certaine manière ce que le Premier ministre a prévu de faire sur le champ notamment des retraites. Mais je ne sais pas si les réponses sont dans des sommets, des conférences, ou si elles sont des actions, je crois plus à l'action en général. On fait en sorte que les choses aillent mieux : l'année 2019 sera une année d'augmentation du pouvoir d'achat comme nous l'avons rarement connu dans notre pays, de plus de 2% en moyenne".

La réforme des retraites devrait s'accompagner de mesures de compensation, notamment pour les fonctionnaires, dont le coût a été estimé à 13 milliards d'euros par l'Institut de recherches économiques et fiscales (Iref). "Ce chiffre est totalement faux ! précise Olivier Dussopt, d 'autant qu'il n'est pas arrêté, car la concertation est en cours. Nous parlons de milliards d'euros, les enseignants représentent une masse salariale importante, mais ça se compte dans le temps, la transition sera progressive, sur 15 ou 20 ans".

 

"À partir de 2021, il y aura un nouveau modèle de financement des collectivités"

Le congrès des maires s'ouvre cette semaine. La suppression de la taxe d'habitation donne des sueurs froides à certains maires, qui ne voient pas toute la compensation, soulève Patrick Roger. "La taxe d'habitation est supprimée progressivement, rappelle Olivier Dussopt, et les maires constatent que cette suppression ne se traduit par aucune baisse de leur fiscalité puisqu'ils la perçoivent tous les mois par douzième. Ils ont vu que le dégrèvement progressif ne faisait pas bouger cela.

Ce que je vais leur dire jeudi, c'est qu'à partir de 2021, il y aura un nouveau modèle de financement des collectivités. Les communes ne toucheront plus la taxe d'habitation, à la place, elles toucheront la taxe foncière que les départements perçoivent aujourd'hui, et les départements percevront une partie de la TVA perçue par l'État : une partie dont l'État va se délester, puisqu'il est hors de question d'augmenter la TVA.

Nous avons pris trois engagements : que la compensation soit intégrale, et elle le sera à l'euro près ; qu'elle soit dynamique et qu'elle tienne compte de l'évolution des bases, ça sera le cas ; et qu'elle soit pérenne.


 

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique" avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !