éditorial

L'édito de Jean-Baptiste Giraud

A propos...

Après 10 ans à BFMTV, il fonde l’hebdomadaire économique gratuit Economie Matin en 2004. Après l’avoir vendu, il le relance en pure-player en 2012. Il est également l’auteur d’une dizaine d’ouvrages e...
Jean-Baptiste Giraud ©Anthony Ghnassia
Economie

Les chaînes de télévision françaises bientôt unies contre Netflix ?

L'arrivée de Netflix bouleverse le paysage audiovisuel français (©Jean-Pierre Muller - AFP)

Les chaînes de télévision françaises se rebiffent ! TF1, France Télévisions et M6 devraient s’unir pour contrecarrer en France le géant américain Netflix.

Si cette information du Figaro ce matin se confirmait, ce serait à coup sûr assez énorme car, bien évidemment, ces trois groupes de chaînes de télévision, qui possèdent – rappelons-le – plusieurs chaînes de la TNT, disposent d’un énorme catalogue de séries. Un catalogue qui a l’avantage d’être très largement francophone, quand Netflix a pour principal défaut de proposer beaucoup de séries ou de films anglais ou américains, certes traduits en français, mais qui n’en restent pas moins parfois un peu trop étrangers à nos modes de vie, de consommation, de système juridique, etc.

On ne sait pas encore comment ce Netflix à la française pourrait s’appeler, pourquoi pas FrenchFlix tiens ?! En revanche, les hypothèses de tarifs ont déjà fuité, et on parle d’un premier abonnement à moins de 2 euros par mois, la formule premium pouvant atteindre 7 euros. Outre des films et des séries françaises, un tel service permettrait d’accéder aussi au direct des chaînes des trois groupes, mais aussi au replay de ces chaînes ou encore à des avant-premières de séries.

Cas d’école : votre série favorite est diffusée le jeudi soir. Si vous avez souscrit à ce Netflix a la française, on peut imaginer que vous ayez le droit de voir l’épisode avant tout le monde avant la diffusion sur la TNT, par exemple le samedi qui précède.

Comment accéderons-nous à ce Netflix à la française ? Fort probablement, les boîtiers comme l’Apple TV proposeront l’application quand elle sera lancée. Même chose pour les télévisions connectées.

Début de la bagarre dans quelques semaines peut-être car technologiquement, une fois que tout le monde est d’accord, cela peut aller très vite pour créer le service et le rendre disponible…

Réécoutez en podcast l’édito de Jean-Baptiste Giraud dans le Grand Matin Sud Radio

 

Les rubriques Sudradio