éditorial

L'édito de Jean-Baptiste Giraud

A propos...

Après 10 ans à BFMTV, il fonde l’hebdomadaire économique gratuit Economie Matin en 2004. Après l’avoir vendu, il le relance en pure-player en 2012. Il est également l’auteur d’une dizaine d’ouvrages e...
Jean-Baptiste Giraud ©Anthony Ghnassia
Economie

Le changement d'heure sert-il encore à quelque chose ?

Le changement d'heure sert-il encore à quelque chose ?

Le changement d'heure sert-il encore à quelque chose ? Éléments de réponse avec Jean-Baptiste Giraud.

Le changement d'heure sert-il encore à quelque chose ? Et la réponse est tranchée : c'est non, trois fois non ! Rappelons quand même à quoi sert à l’origine le changement d'heure : à faire des économies d'énergie en faisant coïncider le plus possible les heures travaillées avec les heures de lumière naturelle, celle du soleil. C’est une très vieille idée puisque le premier à l’avoir proposé s'appelait Benjamin Franklin, l'un des pères fondateurs des États Unis qui était aussi un scientifique chevronné.

En son temps, l'idée du changement d'heure devait permettre d'économiser de l'huile pour les lampes d'éclairage ! En 1976, quand il a été instauré en France en plein choc pétrolier il s'agissait d’économiser de l'électricité. Mais aujourd’hui en 2018, force est de constater que le changement d'heure n'économise plus grand chose. Seulement 0,07 % de la consommation d'électricité en France. C'est ridicule, il s'agit de l'équivalent de ce que consomment quelques centaines de milliers de foyers.

Mais alors pourquoi n'arrête-t-on pas de changer d'heure tous les six mois ? Tout simplement parce que le changement d'heure est désormais harmonisé au niveau européen par le biais d'une directive. Je me souviens, enfant, que les trains s'arrêtaient pendant une heure le week-end du changement d'heure entre la France et l'Allemagne, qui ne changeait pas d'heure au même moment. Même chose avec la Grande Bretagne. C'était la pagaille dans les aéroports avec les horaires. Les échanges électroniques aussi étaient perturbés. Désormais, tout cela est harmonisé, tout le monde change d'heure en même temps. Mais comme cela dépend de l'Europe, il faut une décision européenne pour mettre fin a cette ineptie. En début d'année, les eurodéputés ont voté un texte visant à réviser le changement d'heure, mais la procédure pourrait prendre plusieurs années..

>> L'intégralité de la chronique est disponible en podcast

 

Les rubriques Sudradio