A Laàs, une commune de 135 habitants se rêve en principauté

Laas, un village de 135 habitants, qui se rêve en principauté
Laàs, un village de 135 habitants qui se rêve en principauté. DR / Google

Jacques Pédéhonta, maire de Laàs, dans les Pyrénées-Atlantiques, a fait de sa commune des Pyrénées-Atlantiques de 135 habitants une (presque) véritable principauté. Il était l’invité de Cécile de Ménibus le mercredi 24 octobre 2018, sur Sud Radio, dans "La vie en vrai", à retrouver du lundi au vendredi à 6h50.

Ils n’étaient pas d’accord avec la loi Nôtre, qui visait à réformer les collectivités territoriales pour réduire les coûts du millefeuille administratif français. Alors ils ont créé une principauté… "Il faut rêver et espérer, dans la vie, c’est le dernier truc qui nous reste. Et comme on rêve très fort, on fait comme si", explique très sérieusement Jacques Pédéhonta. L’idée du maire de Laàs, petit village de 135 âmes entre Bayonne et Pau, dans les Pyrénées Atlantiques : bâtir sur un rêve commun un véritable projet de développement économique pour son territoire.

Une principauté auto-proclamée

"Le 1er janvier 2015, nous nous sommes auto-proclamés principauté, détaille-t-il. Nous n’en sommes pas vraiment une, mais nous faisons comme si cela en était une. Tout repose sur des bases légales, puisque nous nous sommes constitués en association. À partir de là, on agit comme si l’on était réellement une principauté. Nous nous sommes dotés d’une constitution, d’un blason, d’une devise… Nous avons mis une cabane de douane à l’entrée du village et fait comme si tout cela existait réellement, sans avoir le consentement de l’Élysée".

Ce faisant, la principauté de Laàs s’est transformée en destination touristique. "Nous avons accueilli 28 bus cette année. Ce n’est pas démesuré mais c’est un début. On développe une journée 'Passez une journée en principauté' : vous franchissez la douane, visitez le château, arpentez le Las Vegas boulevard des 36 étoiles de stars venues dans le village. Et vous allez manger la meilleure garbure et la meilleure poule au pot à l’auberge de la Fontaine !" La principauté va également ouvrir une boutique pour vendre des produits dérivés locaux et commercialiser son passeport. "On part d’un truc complètement cinglé, reconnaît Jacques Pédéhonta. Mais dernière le sourire, le recul et la dérision, on prétend qu’on peut être très heureux dans un village de 135 habitants !".

Cliquez ici pour écouter  "La vie en vrai" avec Cécile de Ménibus


Retrouvez "La vie en vrai" du lundi au vendredi à 6h50 sur Sud Radio, dans la matinale présentée par Cécile de Ménibus.

 

 

Sur le même sujet
Les rubriques Sudradio