La rentrée scolaire coûte trop cher : optez pour la réutilisation du matériel !

Chaque année, les parents achètent trop pour la rentrée scolaire en suivant scrupuleusement les listes données par les établissements. Comment faire ? Pourquoi ne pas réutiliser une partie du matériel ou encore grouper ses achats avec d'autres familles ?

Certains établissements demandent encore trop de matériel à la rentrée. (Photo by PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Mardi 20 août, des millions de familles vont percevoir l'allocation de rentrée scolaire pour les aider à acheter les fournitures à leurs enfants. Les invités de l'actu répondent à la question : "La rentrée scolaire coûte-t-elle trop cher ?"

 

Fournitures scolaires : "on en demande plus que l'on en utilise toute l'année"

La rentrée des classes est le 2 septembre mais mardi 20 août, l'allocation de rentrée scolaire est versée aux ménages les plus modestes pour leur permettre d'effectuer les achats nécessaires à leurs enfants. Achète-t-on trop pour la rentrée scolaire en suivant scrupuleusement les listes données par les établissements ? Selon Moulay Driss El Alaoui, vice-président de l’association de parents d’élèves la FCPE, "Si on achète, c'est que les enseignants demandent. Il y a une liste établie et que les parents, la plupart du temps, sont obligés de respecter. Il y a quand même une vérification le jour de la rentrée. Mais ça nous laisse ouvrir une parenthèse qui nous est très chère, le poids des cartables. Nous avons effectué tout un travail sur le territoire pour avoir une idée précise sur ce poids exact et les conséquences sur la santé des enfants. Et généralement, on en demande plus que l'on en utilise toute l'année". Alors pourquoi ne pas proposer une liste commune beaucoup plus en lien avec les besoins ?

"Il y a énormément de matériel qui pourrait être réutilisé, et la note finale pour les familles baisserait"

Johan Jousseaume, chargé du secteur éducation à la CSF, la Confédération syndicale des familles, confirme : "On observe effectivement, dans certains cas, des listes qui demandent beaucoup trop de matériel et ça pose des questions au niveau de la santé des enfants. Ça pose aussi des questions écologiques, de réutilisation, de développement durable. Il est vrai qu'aujourd'hui, pour les professeurs mais aussi les enseignes de magasins et les familles, la question de la réutilisation n'est pas assez mise au centre des débats alors qu'il y a énormément de matériel, notamment de mathématiques - calculatrice, compas, équerre - qui pourrait être réutilisé. De même que certains cahiers. Il y a donc effectivement quelque chose à améliorer. Tout le monde serait gagnant avec un budget final pour les familles qui baisserait". Mais alors doit-on en passer par une décision politique qui inciterait à la réutilisation ?

"Non, la réutilisation du matériel ne doit pas être liée à une décision politique, il s'agit d'une prise de conscience personnelle", selon Cécile Rilhac, députée LREM du Val d’Oise et membre de la commission des Affaires culturelles et de l’Éducation de l’Assemblée nationale. Elle témoigne : " Je suis mère de trois enfants qui sont toujours scolarisés et on réutilise les matériels, notamment les crayons, feutres et autres stabilos qui peuvent être utilisés d'une année sur l'autre. Je voudrais aussi saluer les initiatives de certains collèges, notamment grâce à des parents d'élèves, qui font des courses en commun. Ils mettent en place une bourse et cela diminue fortement le coût pour les familles".