Jean-Christophe Fromantin : "Le choix de vie n°1 des Français, ce sont les villes moyennes"

Jean-Christophe Fromantin, maire de Neuilly-sur-Seine depuis 2008, était l’invité de Patrick Roger le 30 septembre dans l’émission « C’est à la une » sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 8h10.

"Quand on écoute les Français, le choix de vie qu’ils mettent en numéro un, ce sont les villes moyennes", rappelle Jean-Christophe Fromantin, maire de Neuilly-sur-Seine. (Crédit : PATRICK KOVARIK / AFP)

Les villes moyennes permettront-elles de redynamiser le territoire français ? Avec un collectif de 160 élus, Jean-Christophe Fromantin dévoile des propositions pour faire de villes moyennes des moteurs de la relance économique. Son leitmotiv. : "faire des « villes préférées des Français » le fer de lance d’une nouvelle géographie." Mais comment ?

 

Sortir de l'ère des métropoles

"Le but est de rappeler que les villes moyennes ont un rôle clé dans l’aménagement du territoire, rappelle celui qui est maire de Neuilly-sur-Seine depuis 2008. Nous sortons de plusieurs décennies où l’on a considéré que seules les métropoles avaient un avenir. Quand on écoute les Français, le choix de vie qu’ils mettent en numéro 1, ce sont les villes moyennes. L’idée est de se dire 'ne serait-il pas plus pertinent de croiser les attentes et les aspirations des Français avec les perspectives de relance ?'. Les villes moyennes offrent des leviers considérables en termes de relance économique."

Pourtant, ces mêmes villes moyennes souffrent quand une grosse entreprise ferme… "La désindustrialisation a en effet fait beaucoup de mal. Des cas comme Béthune sont très médiatisés." Toutefois, tempère Jean-Christophe Fromantin, "il faut bien comprendre qu’en France, 85% du PIB vient de l’économie résidentielle, et seulement 15% de l’économie industrielle. Débattre pour éviter les délocalisations, c’est un sujet. Mais cela ne touche que 15% de la part de PIB dans l’économie. Se battre pour que les gens puissent vivent là où ils veulent, c’est 85% des revenus de l’économie française."

 

Jouer la carte du PIB résidentiel

"Le projet de vie dans les villes moyennes représente un levier considérable, insiste le maire de Neuilly. En réalité, il existe une économie résidentielle considérable, diffusée dans l’ensemble de la France. La confiance retrouvée dans les villes moyennes peut nous aider plus rapidement à sortir de la crise que de réinitialiser des séquences industrielles plus longues."

Quelles mesures présenter ? "Les infrastructures sont ce qui freine le développement des villes moyennes. Beaucoup de Français doutent de l’avenir d’un hôpital, d’une gare, d’une route, du numérique… Cela les rassurerait. Un plan d’infrastructures de transports, de mobilité numérique est à faire, en dehors du plan de relance, pour remettre les villes moyennes au cœur de l’aménagement du territoire. Comment financer un tel programme de 50 milliards d’euros ? Avec la manne de l’épargne logement inutilisée, en proposant de l’utiliser pour investir dans les infrastructures autour des villes moyennes. Cela aurait également un effet de levier sur l’attractivité des logements."

 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

Cliquez ici pour écouter c’est à la une