Confinement : 400 stations-service indépendantes menacées de disparition

Georges Pruvost, gérant d’une station-service à Rochefort-du-Gard (Gard), responsable régional des exploitants de stations-service au CNPA (Conseil national des professions de l'automobile), était interviewé dans "le coup de fil du matin" sur Sud Radio le 6 Mai. "Le coup de fil du matin" est diffusé tous les jours à 7h12 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Georges Pruvost, gérant d’une station-service à Rochefort-du-Gard (Gard), et également responsable régional des exploitants de stations-service au CNPA (Conseil national des professions de l'automobile), décrit la situation dramatique des stations-service.

 

Des stations menacées en milieu rural

"Nous avons une baisse d’activité dramatique, de l’ordre 60 à 90%", explique-t-il. "Certains sont fermés, d’autres en libre-service, ce qui est mon cas. Puisque les clients ne peuvent pas rouler, ils ne se servent pas."

"C’est surtout en milieu rural qu’il risque d’y avoir une disparition des stations, estime-t-il. Il faut savoir que dans les années 80, on recensait 40.000 stations en France. Aujourd’hui, il en reste 11.000, dont 5.000 grandes surfaces. Et ce ne sont pas elles qui vont disparaître."

 

52% des stations en grosse difficulté

Pense-t-il que certaines ne s’en relèveront pas ? "On estime à 4% les stations qui vont fermer, soit encore 400. Nous n’avons pas eu d’aides. Le problème des stations-service, c’est qu’elles réalisent un important chiffre d’affaires et une faible marge. Comme l’État a plafonné les aides à un million d’euros, nous n’y avons pas droit. Par contre, nous avons droit à un prêt garanti par l’État, que beaucoup d’entre nous vont utiliser."

Au total, estime le responsable régional des exploitants de stations-service au CNPA, "à peu près 52% des stations sont en grosse difficulté" à l’heure actuelle. Conséquence directe : "la trésorerie s’est épuisée. Les cuves sont pleines, mais les traites restent à payer. 70% vont reporter leurs investissements, leurs mises aux normes."

 

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”

Retrouvez "le coup de fil du matin" du lundi au vendredi à 7h12 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.


Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici !