Christian Teyssedre : "la réforme des retraites est synonyme de justice sociale et d’égalité des chances"

Alors qu’Emmanuel Macron est attendu à Rodez le 26 septembre 2019 pour le lancement d’une concertation citoyenne sur les retraites, qui prendra la forme d’un Grand débat avec 500 Français, Christian Teyssedre, le maire de Rodez, estime que cette réforme des retraites est indispensable.

Christian Teyssedre, interviewé par Patrick Roger sur Sud Radio, à 8h10, dans "C'est à la une".

"L’objectif de cette réforme, c’est l’égalité des droits vis-à-vis des régimes de retraite", a déclaré Christian Teyssedre. Christian Teyssedre était l’invité de Patrick Roger le 25 septembre 2019 dans l’émission "C’est à la une" sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 8h10.

 

"Le principe de cette réforme des retraites est très important"

"Emmanuel Macron vient pour faire un Grand débat sur la réforme des retraites, une réforme qui est indispensable à l’avenir de notre pays. Plusieurs présidents de la République avaient voulu faire une telle réforme, mais celle-là est plus importante dans le sens où on est dans une République, une démocratie où tous les citoyens doivent avoir les mêmes droits et les mêmes devoirs. L’objectif de cette réforme, c’est l’égalité des droits vis-à-vis des régimes de retraite.

Aujourd’hui, les deux-tiers des Français sont au régime général. Avec cette réforme, ça va fondamentalement changer. Tous les Français auront les mêmes droits et les mêmes devoirs. Je pense que c’est un vrai principe révolutionnaire, un vrai principe républicain. Le principe de la réforme est très important. Je pense que si on explique aujourd’hui que c’est un principe de justice sociale, que c’est un principe d’égalité des chances, de solidarité, alors nos concitoyens vont comprendre l’utilité de cette réforme. En tout état de cause, la réforme des retraites reste à débattre avec Jean-Paul Delevoye et l’ensemble des organisations syndicales représentatives", a déclaré Christian Teyssedre.

"Bosch Rodez doit prendre ses responsabilités"

S’agissant de la menace qui pèse sur les 2.000 emplois de l’usine Bosch de Rodez, Christian Teyssedre a déclaré : "Bosch est une entreprise solide. Il n’y a pas beaucoup d’entreprises dans le monde avec 400.000 salariés et 4 milliards de chiffre d’affaires. Ils peuvent prendre leurs responsabilités citoyennes et reconvertir le site de Rodez. Or aujourd’hui, et je vais le dire au Président, ils ne font pas les efforts. L’entreprise débauche à Rodez pour restructurer la filière mondiale du diesel, et ça, c’est déplorable".

Militant d’En Marche de la première heure, Christian Teyssedre estime qu’Emmanuel Macron n’a pas changé depuis cette époque. "Je pense qu’il est resté le même. Je ne pense pas qu’il soit déconnecté. Quand vous avez des responsabilités de ce niveau-là, vous avez toutes les préoccupations internationales, européennes, nationales et locales. Bien sûr, il faut faire face. J’échange souvent avec lui, et j’ai l’impression qu’il est resté le même".

 

Cliquez ici pour écouter "C'est à la une" avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !