Caroline Fiat : "des grands labos veulent jouer un rôle dans cette crise"

Le professeur Didier Raoult a été entendu pendant trois heures par la commission d’enquête parlementaire Covid-19, le 24 juin 2020.

Caroline Fiat, interviewée par Patrick Roger sur Sud Radio, à 8h10, dans "C'est à la une". © AFP

Caroline Fiat, députée La France insoumise de Meurthe-et-Moselle et membre de la commission d’enquête Covid-19, était l'invitée de Patrick Roger le 25 juin 2020 dans l’émission "C’est à la une" sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 8h10.

 

"Je ne suis pas étonnée d’entendre qu’il y ait des conflits d’intérêt"

Caroline Fiat estime avoir beaucoup appris de cette audition de Didier Raoult, surtout lorsqu’il a fait la lumière sur les conflits d’intérêt qui existent autour de cette épidémie. "Il a été honnête et complet dans ses réponses même s’il nous a laissé un goût amer et nous a laissé beaucoup de devoirs de vacances pour cet été. Il a joué le jeu, il a répondu aux questions.

Il a parlé de conflits d’intérêts, il a cité des noms. Cet été on va aller sur Internet, taper tous les noms qu’il nous a donnés. Après, je ne suis pas étonnée d’entendre qu’il y ait des conflits d’intérêt, qu’il y ait des grands labos qui veulent jouer un rôle dans cette crise."

"Si les laboratoires deviennent des donneurs d’ordre, ça va devenir compliqué"

Pour Caroline Fiat, le rôle de premier plan que tiennent de fait les laboratoires n’est pas dans l’intérêt de la science ni de la démocratie. En même temps, elle dit comprendre ce qui motive les laboratoires et est consciente du fait que cela ne changera pas du jour au lendemain.

"Il ne faut pas non plus que ce soient les labos qui gèrent tout. Non pas que je ne fais pas confiance aux laboratoires, mais s’ils deviennent des donneurs d’ordre, s’ils disent ce qu’il faut chercher et décident du prix, ça va devenir compliqué. C’est plus séduisant pour un laboratoire d’élaborer une molécule qui coûte cher qu’une molécule qui ne coûte pas cher, ça paraît très logique pour un laboratoire."

 

Cliquez ici pour écouter "C'est à la une" avec Patrick Roger et Cécile de Ménibus

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !