Bercy veut amputer la Défense de 2,66 milliards d’euros, le ministère temporise

Selon un article de La Tribune publié ce mardi, le ministère de l’Économie souhaiterait amputer de quelque 2,66 milliards d’euros le budget du ministère des Armées pour l’exercice en cours. Le même ministère calme le jeu ce mercredi.

Thumbnail

En cette période de risque terroriste maximal et d’engagement de la France sur plusieurs théâtres d’opération extérieures, les effectifs des armées françaises sont sur le qui-vive et doivent faire face à une pression quotidienne soutenue. Mais le contexte économique global est également à prendre en compte pour le gouvernement d’Édouard Philippe, qui devra forcément faire des déçus dans sa construction de budget. Ainsi, dans un article publié mardi, le quotidien La Tribune affirme de "sources concordantes" que le ministère de l'Économie a décidé d'amputer de 2,66 milliards d'euros le budget du ministère des Armées pour l'exercice en cours. Une décision lourde de conséquences, mais qui n’est pas encore entérinée à en croire le cabinet de la ministre Sylvie Goulard, qui a réagi ce mercredi.

Le ministère calme le jeu, mais reconnaît un processus de "régulation des crédits"

L’entourage de la ministre assure en effet qu’à ce stade, aucune décision n’a été prise, soulignant que Sylvie Goulard défendra dans les futurs arbitrages ministériels la nécessité de consentir "un effort particulier" en faveur des armées face à "la gravité des menaces terroristes". Mais le cabinet de la ministre reconnaît que les décisions évoquées font partie d'"une régulation des crédits de la Défense, comme c'est le cas au demeurant pour les autres ministères chaque année". "Le montant total de cette régulation (...) s’élève en effet à 2,7 milliards d’euros", a-t-il indiqué, ajoutant qu’il était "du même ordre de grandeur, à la même date, que celui qui a été appliqué en 2016 (2,7 milliards d’euros)".

(Avec Reuters)