"Air France a les meilleures conditions de vol"

Tout le secteur aérien vit une crise sans précédent. Depuis plus de deux mois, tous les aéroports en France sont quasiment à l’arrêt, comme c’est le cas du 4e aéroport français, Toulouse-Blagnac.

L'aéroport de Toulouse-Blagnac a vu son trafic passagers réduit à tout juste 1%. © AFP

Reportage de Christine Bouillot à Toulouse.

 

"Air France demande aux gens de sortir par petits groupes"

Le trafic passagers de Toulouse-Blagnac est tombé à 1% avec seulement 2 allers-retours par jour entre Roissy et Toulouse, assurés par Air France. Conséquence, Blagnac est devenu un aéroport fantôme. Les rares passagers sont des Français rapatriés de l'étranger. Ces maigres rotations avec Paris sont assurées par Air France.

Gabriel a enfin pu quitter le Brésil. Il reconnaît que toutes les règles sanitaires sont respectées par la compagnie : "J’ai eu d’autres vols internationaux pour venir ici du Brésil. J’ai vu les conditions de transport chez plusieurs compagnies. Et Air France a les meilleures conditions de vol : à l’atterrissage, ils demandent aux gens de sortir par petits groupes, comme pour l’embarquement. Alors que d’habitude tout le monde se lève, tout le monde veut partir en même temps. Nickel !"

"Le plus dur est de traverser un aéroport désert"

René attend son épouse, qui était bloquée à La Réunion : "on pouvait aller à Lyon, mais on a préféré Toulouse parce que c’est une zone verte". Les boutiques sont fermées, l’aéroport est désertique et silencieux, ce qui impressionne Annie, de retour à Toulouse après deux mois bloquée en Guyane. "Le plus dur est de traverser un aéroport où il n’y a pas un homme qui vive. Je me suis retrouvée seule sur les grandes artères, ça fait drôle. Jamais je n’avais imaginé ça à Paris."

Il faudra des mois, voire plus pour retrouver le trafic d’avant le confinement.

 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !