À Bassens (Gironde), les salariés d'une entreprise fixent eux-mêmes leurs salaires

Reportage Sud Radio. Laisser les salariés d’une entreprise déterminer eux-mêmes leurs salaires, c’est possible, comme le montre l’exemple de GT Location, en Gironde.

Thumbnail

Depuis plusieurs années (2011, plus précisément), la société de transport GT Location, basée à Bassens en Gironde, laisse ses employés, près de 1800 au total, fixer eux-mêmes leurs salaires. Un système qui porte ses fruits et qui ravit Jannick, formateur dans cette entreprise. "On a une certaine autonomie, c’est nous qui décidons de nos salaires, des augmentations, etc. Sur ce point-là on n’a pas trop à se plaindre", reconnaît-il au micro de Sud Radio.

Pour les augmentations annuelles, le directeur de la filiale sud-ouest, Richard Treny, doit ainsi soumettre sa demande... à ses subordonnés. "Oui, les chefs de groupe et tous ceux avec qui je travaille peuvent donner leur avis, mais ça dépend aussi des résultats ! Comme toute entreprise, on a des résultats à avoir parce qu’on est quand même là pour gagner un peu d’argent...", précise-t-il toutefois.

Quoi qu’il en soit, le PDG Michel Sarrat n’est pas peu fier de son mode de management. "On arrive à parler de nos propos salaires sans tabou, sans faux-semblant… Vous ne pouvez pas imaginer à quel point cette transparence a libéré par rapport à tout ce qui traînait en termes de fantasmes et de peurs… Ça donne une puissance à l’entreprise absolument extraordinaire !", souligne-t-il.

À noter que lors des deux premières années, les salaires ont été augmentés de 3 et 4% dans l’entreprise, avant de revenir à des revalorisations plus mesurées

Un reportage de Christophe Bernard