"92% des hôtels sont à l'arrêt total"

Après l’annonce d’Emmanuel Macron sur la fermeture des cafés, restaurants et hôtels au-delà du 11 mai 2020, les hôteliers réclament de la visibilité pour savoir quand ils pourront rouvrir.

Les hôtels resteront fermés au-delà du 11 mai 2020, a annoncé Emmanuel Macron. © AFP

Pour en parler, Hervé Montoyo, Président de l'Umih 66, l'Union des métiers de l'industrie hôtelière des Pyrénées-Orientales, était l'invité de Patrick Roger le 15 avril 2020 dans l’émission "C’est à la une" sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 8h10.

 

"On est dans l'interrogation"

"On est toujours dans le brouillard absolu suite aux annonces du président de la République. On veut savoir quand on pourra rouvrir nos établissements, et dans quelles conditions. Est-ce que nos plages seront en libre accès ? Pour les hôteliers, est-ce que leurs piscines pourront ouvrir ? Va-t-il falloir distancer les tables ? De combien ? Si un établissement devait se retrouver avec cinq couverts, la rentabilité ne sera pas la même, et les embauches pour la saison ne seront pas les mêmes non plus.

On espère rouvrir le plus tôt possible, mais on est bien conscients des règles sanitaires. Si le confinement doit durer, qu’il dure. Mais les chefs d’entreprise veulent au moins avoir une feuille de route. On n’a pas le droit de laisser des milliers et collaborateurs au chômage et les laisser partir au suicide", a déclaré Hervé Montoyo.

"On réclame des annulations de charges"

"En ce qui concerne l’annulation des charges, c’est bien sûr quelque chose que nous réclamons. Parce que notre métier a été le premier à fermer depuis le 14 mars 2020. Aujourd'hui 92% de nos entreprises sont à l’arrêt total.

Le tourisme en France génère 170 milliards d’euros, plus de 2 millions de Français vivent du tourisme directement ou indirectement. Avec ces trois mois nous allons perdre 40 milliards de recettes. Après, l’argent c’est l’argent. Ce qui compte c’est la sécurité de nos collaborateurs. Et puis les clients nous manquent. Le cœur de notre métier est de faire plaisir quand les clients viennent dans nos établissements", a poursuivi Hervé Montoyo.

 

Cliquez ici pour écouter "C'est à la une" avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !