Victoire de la chanson de l'année pour les Tarbais de Boulevard des Airs !

Florent Dasque était "L’invité de l’actu" dans la matinale de Sud Radio du 11 février animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger. Il revient sur la Victoire de la Musique de la "chanson originale de l'année" décrochée vendredi par le groupe Boulevard des Airs pour son titre "Je me dis que toi aussi" vendredi 8 février dernier.

Thumbnail

"C'est une très jolie aventure humaine avant d'être une aventure professionnelle"

Boulevard des Airs a décroché la Victoire de la Musique de la "chanson originale de l'année". Pour Florent Dasque, "ce n'est pas une consécration, dans le sens où, dans le mot consécration, on se dit qu'il y a quelque chose qui est atteint et qu'on ne peut pas forcément aller plus loin. Vu l'âge qu'on a, on espère qu'il y aura d'autres choses après. Mais c'est une très belle marche, car c'est une reconnaissance du milieu professionnel et du public qui a voté."

C'est une aventure qui a démarré au lycée à Tarbes en 2004. "Le groupe s'est formé simplement, comme se forment plein de groupes de musique lors des rentrées scolaires à 14-15 ans dans les cours de récréation. On a arrêté le sport pour se consacrer à la musique. 15 ans après, on se retrouve sur la scène des Victoires de la musique, c'est une très jolie aventure humaine avant d'être une aventure professionnelle ! On s'est servi des échecs qu'on a connus pour être plus forts, quand on gagne une Victoire, on regarde derrière, et c'est ce qui participe à la joie d'arriver à cette étape-là".

"Il y a aussi beaucoup de mélancolie dans nos chansons"

Les chansons sont assez positives. Qu'est-ce qui a changé de votre vision des choses en 10 ans ? "On n'écrit pas les mêmes choses quand on a 15 ans et quand on en a 30, et en terme de musique, on s'est nourri de tout ce qu'on a vécu, ce qu'on a pu entendre, voir, sentir, les voyages qu'on a pu faire depuis 15 ans. Mais les personnes qui composent le dernier album sont celles qui ont composé le premier donc ça n'a pas trop changé. On n'était pas vraiment rebelle ! Des bons élèves tranquilles. Mais il y a aussi beaucoup de mélancolie dans nos chansons, un vrai contraste entre les paroles pas super positives et la musique qui l'est."

"Chez nous, il y a un peu d'inspiration de Francis Cabrel"

Que va changer cette Victoire de la musique ? "C'est un peu tôt pour le dire, ça ne va pas changer radicalement notre quotidien, mais c'est une jolie étape, juste avant de commencer notre tournée qui démarre. On dédie cette Victoire à tous ceux qui ont voté pour nous ! C'est eux qui nous ont fait gagner. On ne pensait pas gagner ! Quand on a été nommé, on a regardé les gens en face et on s'est dit 'c'est chouette, on va jouer à la télé et ça s'arrêtera là !' Et quand notre nom a été appelé, je me suis dit 'comment c'est possible !'"

Cette année, c'est aussi un peu le succès de l'Occitanie, avec Bigflo et Oli, et des accents ! "Chez nous, il y a un peu d'inspiration de Francis Cabrel, c'est quelqu'un qui nourrit nos influences."

 

Cliquez ici pour écouter "L’invité de l’actu" avec Cécile de Ménibus et Patrick Roger en podcast.

Retrouvez "L’invité de l’actu" du lundi au vendredi à 8h10 sur Sud Radio dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.
 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !