Stéphane Bern : "Victoire : les parlementaires vont restituer les 25 millions d'euros qui revenaient au patrimoine"

Stéphane Bern, animateur et promoteur du Loto du patrimoine, pousse un nouveau coup de gueule contre Bercy. Il dénonce le retour dans la loi de finances des taxes sur le Loto du patrimoine.

Stéphane Bern, interviewé par Patrick Roger sur Sud Radio, à 8h10, dans "C'est à la une". © AFP

Stéphane Bern était l'invité de Patrick Roger le 20 novembre 2019 dans l’émission "C’est à la une" sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 8h10.

Les députés ont décidé de restituer au patrimoine le montant des taxes

"En 2018, j’avais protesté lorsque j’ai vu que l’État prélevait des taxes sur ce loto, alors qu’on m’avait garanti que toute la part de l’État irait au patrimoine. Cette année-là j’ai obtenu que la part des taxes soit compensée. Et là, par un coup de rabot au dernier moment, sans rien dire, dans la loi de finances rectificative pour 2020, Bercy décide de supprimer cette compensation des taxes. Nous voilà donc avec 25 millions d’euros en moins. Ce n’est pas supportable" a expliqué Stéphane Bern.

Stéphane Bern a aussi précisé que le 19 novembre 2019 au soir, en commission paritaire, sénateurs et députés ont décidé de restituer les 25 millions qui revenaient au patrimoine.

"J'ai parfois le sentiment que c'est Bercy qui gouverne. Les députés - surtout de la majorité - sont très contents de me trouver quand il faut que j'inscrive un monument en mauvais état puis quand le gouvernement leur demande de ne pas voter l'abrogation des taxes, il n'y a plus rien" rapporte Stéphane Bern sur Sud Radio

"Il faut qu’on tienne les promesses"

"Parfois il faut être honnête. On en a marre" a déclaré Stéphane Bern. "La politique, ce n’est pas ma compétence, en revanche je sais comment sauver des monuments. J’aimerais donc qu’on tienne les promesses qui nous sont faites. Ensuite, il faut qu’on prenne plus en considération le patrimoine. 500.000 emplois sont directement impactés par la sauvegarde du patrimoine.

Désormais, je demande l’abrogation purement et simplement des taxes sur le Loto du patrimoine. Comme ça, on n’aura pas besoin de voter chaque année pour qu’on compense des taxes. Car l’État prend dans une poche et ressort la même somme dans une autre poche, c’est ridicule", a déclaré Stéphane Bern.

Cliquez ici pour écouter "C'est à la une" avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !