Reportage : à Toulouse, le théâtre du Capitole relance sa saison lyrique

À Toulouse , le Théâtre du Capitole est en pleines répétitions pour l'ouverture de sa saison lyrique , avec Cosi Fan Tutte de Mozart. Covid oblige, il a fallu tout revoir.

Christophe Ghristi, directeur artistique du théâtre du Capitole de Toulouse. (Photo by REMY GABALDA / AFP)

La crise sanitaire a contraint le secteur de la culture à changer ses habitudes. C’est le cas à Toulouse où Christine Bouillot a rencontré Christophe Ghristi, directeur artistique du théâtre du Capitole, lors des répétitions de l’œuvre Cosi fan tutte de Mozart qui va ouvrir la saison lyrique à la place de Les Pêcheurs de perles de Bizet.

"L’ouvrage prévu, qui était Les pêcheurs de perles, là serait impossible à faire dans les conditions sanitaires actuelles", explique-t-il. "Cosi fan tutte de Mozart est évidemment beaucoup plus Covid compatible puisque c’est seulement six chanteurs sur la scène, le chœur est en coulisses, demande moins de machinistes qu’un gros spectacle comme on aurait fait pour Les pêcheurs de perles."

D’autres changements dans l’organisation ont été prévus : les spectateurs garderont une distance d’un siège entre eux, les masques sont obligatoires, les chanteurs sont testés… "Entre nous, on s’est dit qu’on a envie de faire vraiment tout pour que ça marche" confie au micro de Sud Radio la soprano belge Anne-Catherine Gillet. "Moi par exemple je ne vois pas, je ne verrai pas ma famille pendant ces sept semaines de production."

"Il n’y a pas de raisons de ne pas ouvrir", souligne Christophe Ghristi. "Et puis on offre un concert gratuit pour dire ‘Venez, ici vous allez oublier tout ce qu’il se passe à l’extérieur, vous allez passer un moment merveilleux, vous venez en toute sécurité et on est là pour vous."

Il rappelle que le festival de Salzbourg, qui a pu se tenir, s’est déroulé sans aucun problème : "il n’y a eu aucun cluster, avec les mêmes règles sanitaires que nous appliquons au Capitole".

"Si on respecte évidemment les consignes des ouvreurs, il ne peut pas y avoir de danger."

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !