Jean-André Charial : "Glenn Viel a apporté beaucoup de dynamisme dans la cuisine"

Jean-André Charial, chef étoilé, propriétaire de L’Oustau de Baumanière aux Baux-de-Provence dans les Bouches-du-Rhône, retrouve en 2020 sa troisième étoile Michelin perdue il y a exactement 30 ans.

Le 28 janvier 2020, le guide Michelin a dévoilé ses chefs étoilés de l'année, dont Jean-André Charial (troisième sur la gauche sur la photo). © AFP

L’édition 2020 du Guide Michelin compte 3 nouveaux restaurants 3 étoiles, 11 nouveaux restaurants 2 étoiles et 49 restaurants 1 étoile. Parmi les chefs à accéder pour la première fois aux 3 étoiles, il y a Jean-André Charial (L’Oustau de Baumanière aux Baux-de-Provence). Il était l'invité de Patrick Roger le 28 janvier 2020 dans l’émission "C’est à la une" sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 8h10.

 

"On travaille tous les jours"

Interrogé sur les raisons qui ont, selon lui, permis ce succès, Jean-André Charial a répondu : "on travaille tous les jours, on est opiniâtres. Et puis j’ai trouvé il y a cinq ans un jeune chef qui s’appelle Glenn Viel. Il a apporté beaucoup de dynamisme dans la cuisine et des idées nouvelles, ça fuse".

"Ce que nous faisons n’a rien à voir avec ce que faisait mon grand-père"

Jean-André Charial a aussi raconté que la cuisine a beaucoup changé depuis l’ouverture de son restaurant par son grand-père. "Il se passe toujours quelque chose de nouveau, et cela n’a rien à voir avec la cuisine qu’on faisait il y a 15 ans voire à ce que mon grand-père faisait il y a 60 ans.

La carte change suivant les saisons. Il y a peu de plats qui ont traversé les générations. Mais il y a effectivement le gigot et les crêpes soufflées."

 

Cliquez ici pour écouter "C'est à la une" avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !