Dave : "S’il y a bien quelqu’un qui ne disparaîtra jamais, c’est bien Johnny"

Dave, ici avec Nana Mouskouri à un concert de Sylvie Vartan, en 2008 (©BERTRAND GUAY - AFP)

Suite à la mort de Johnny Hallyday, le chanteur néerlandais Dave a fait part de sa réaction dans l’émission Le 10h-12h de Sud Radio au micro de Valérie Expert.

Le petit monde de la chanson française est aujourd’hui en deuil après l’annonce du décès de Johnny Hallyday, emporté la nuit dernière par un cancer du poumon à son domicile de Marnes-la-Coquette. Le chanteur néerlandais et francophone Dave a notamment fait part de son émotion dans l’émission Le 10h-12h sur Sud Radio. Il se souvient entre autres de sa découverte du phénomène Johnny. "La première fois que je me suis rendu compte de l’existence de Johnny Hallyday, c’était aux Pays-Bas, même s’il n’a jamais été un artiste vraiment internationale. Le monde entier le connaît comme le numéro 1 en France depuis presque toujours, mais là c’était à l’époque du film D’où viens-tu Johnny ? J'ai vraiment senti quelque chose de formidable. J’avais 19 ou 20 ans, et quand j’ai vu ce film, je me suis dit que ce mec était extraordinaire et que j’aimerais bien être à sa place. Je pense que beaucoup de chanteurs en devenir ont ressenti la même chose. Qui ne rêvait pas d’être Johnny ? Rien que pour ça, je le remercie d’avoir existé, et de continuer à exister parce que s’il y a une expression que je n’aime pas dans la langue française, c’est que quand quelqu’un meurt, on dit qu’il a disparu. Or, s’il y a bien quelqu’un qui ne disparaîtra jamais, c’est bien Johnny. Ça me semble évident. Johnny est mort, mais il n’a pas disparu", rappelle-t-il.

"Ça a tellement fait rire Johnny qu’il a glissé sous la table !"

Après avoir adressé une pensée à David Hallyday et Laura Smet, les deux premiers enfants du chanteur, Dave s’est ensuite souvenu d’une petite anecdote révélatrice selon lui de la personnalité de Johnny Hallyday. "Petite anecdote, car il faut bien continuer de rire. Un jour, je me suis retrouvé dans un restaurant avec lui. À un moment, une actrice – que je ne citerai pas – arrive. Johnny commence une phrase "Dis-moi, tu es toujours...", et moi je finis "au même prix ?", ce qui était vraiment grossier de ma part ! Ça a tellement fait rire Johnny qu’il a glissé sous la table ! Il m’a alors dit "Il faut que je raconte ça à Sylvie !". Il n’était plus avec elle depuis longtemps, et ça m’avait marqué : c’était toujours la femme de ses débuts. Il y a 4 ou 5 ans, nous étions dans un bar et il a alors raconté cette histoire à Didier Barbelivien. Avec Johnny on était un petit peu avancés dans l’alcool, et 30 ans après les faits, je me suis dit "Incroyable, quelle mémoire ce garçon !"", souligne-t-il.

Réécoutez ici en podcast l’émission Le 10h-12h Médias, animée par Valérie Expert

 

Sur le même sujet
Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio