S'aimer soi-même pour dépasser ses souffrances, les conseils de Brigitte Lahaie

L'hiver est propice à la déprime. Les jours raccourcissent, on a plus de mal à sortir du lit, on traine toutes et tous un petit rhume, on voit moins de monde et on se sent seul.e. De nombreux carnivores hibernent d'ailleurs. Alors s'il n'est pas question d'entrer en léthargie, on peut en profiter pour ralentir et pourquoi pas, aller au centre de son être.

Le Love Conseil de Brigitte Lahaie
Tous les conseils de Brigitte Lahaie sont sur Sud Radio

Tout d’abord, pouvez-vous répondre sans avoir à réfléchir à cette question : « Quelle est la seule personne avec qui vous allez vivre toute votre vie ? »

Il s’agit de vous-même bien sûr ! Alors comment vivre sans souffrir avec soi-même ? Je n’ai qu’une seule réponse valable : il faut s’aimer soi-même. Sinon, on attend toujours de l’extérieur des preuves d’amour, des paroles de réconfort, des appréciations valorisantes. Bien sûr il ne suffit pas de se répéter à l’infini « je m’aime moi » pour parvenir à s’aimer. La démarche s’avère parfois longue, compliquée, voire douloureuse. Néanmoins c’est la seule valable pour évacuer sa souffrance.

Mettre des mots sur ses souffrances pour mieux les dépasser

La souffrance n’est pas une émotion, c’est un ressenti assez vague qui envahit l’être, provoquant parfois des symptômes corporels qui peuvent être très graves. C’est d’ailleurs la même chose pour l’anxiété qui est beaucoup plus présente actuellement chez les personnes en mal avec elles-mêmes.

Or la souffrance est provoquée par des émotions non reconnues ou par des événements douloureux qui n’ont pas été dépassés. Elle peut rester présente durant des années. Trois exemples récemment entendus à l’antenne :

  • Claire n’a pas eu le sentiment d’avoir été vraiment aimée par ses parents. Elle a donc tendance à choisir des hommes qui la quittent. Elle en souffre énormément. Mais au fond, elle reste triste du manque d’amour. Elle échappera à sa souffrance en acceptant sa tristesse d’enfant. En réparant sa blessure intérieure.
  • Damien a été quitté par une femme dont il est encore éperdument amoureux. Elle est partie avec son meilleur ami. Il souffre terriblement. Mais au fil de son témoignage, il est évident qu’il est en fait très en colère. Sauf qu’il ne se permet pas cette colère envers son meilleur ami, tout comme il ne réalise pas la tristesse dans laquelle il se noie. Il se rend responsable et maintient ainsi sa souffrance.
  • Mathilde a été licenciée de manière abusive. Elle est au chômage depuis des mois et elle souffre tant, qu’elle est incapable de rebondir. Là encore en prenant conscience de sa colère, elle sortira de sa souffrance et pourra agir en conséquence.

Lorsqu’on souffre, la première chose à faire est de s’observer afin de définir clairement quelles sont les émotions sous-jacentes. Mettre des mots sur sa souffrance est essentiel. Faites-vous ce merveilleux cadeau. Apprenez à ressentir ce qui se passe en vous et nommez les émotions. La souffrance ou l’anxiété sont les masques de nos émotions…

Brigitte Lahaie