Brigitte Lahaie : « Ma rentrée radiophonique »

En ce début septembre toujours aussi ensoleillé, j’ai retrouvé mon micro à 14 h sur SUD RADIO et je vous ai retrouvé. C’est déjà la dix-neuvième année ! Nous allons donc bientôt fêter nos vingt ans d’amour ! Pas mal non ? Parfois, il m’est arrivé de me poser la question d’arrêter ou de continuer. […]

Brigitte Lahaie - Sud Radio

En ce début septembre toujours aussi ensoleillé, j’ai retrouvé mon micro à 14 h sur SUD RADIO et je vous ai retrouvé. C’est déjà la dix-neuvième année ! Nous allons donc bientôt fêter nos vingt ans d’amour ! Pas mal non ? Parfois, il m’est arrivé de me poser la question d’arrêter ou de continuer. Non pas parce que j’étais lasse de vous écouter mais plutôt parce qu’une quotidienne à la radio c’est assez chronophage.

 

Je viens de passer six semaines loin de vous durant lesquelles je me suis reposée, j’ai écrit, j’ai passé quelques jours en Bretagne, j’ai pu m’occuper mieux de ceux que j’aime et surtout je me suis accordée du temps pour moi, pour mieux me retrouver et comprendre mieux encore ce qui m’est essentiel.

Lundi dernier, je vous ai retrouvé avec un plaisir intact car transmettre tout ce que j’ai appris me donne du sens. Je vous reviens en pleine forme,  c’est fait pour ça avant tout les vacances. Donc je ne boude pas mon plaisir car je connais ma chance d’avoir un travail qui non seulement me plaît mais me rend aussi meilleure. Puisque faire du bien autour de soi est sans nul doute un des meilleurs moyens de se sentir meilleur. De plus, grâce à vos nombreux témoignages, j’améliore ma compréhension de l’humain. Lorsque j’ai pris l’antenne en 2001, j’avais certes des bases solides en psychologie, sexologie et sciences humaines, un vécu riche en expériences amoureuses de toutes sortes, une écoute intuitive et surtout une grande tolérance concernant « les choses du sexe » ! Je n’ai pas souvenir d’avoir été gênée un jour par ce que l’un de vous m’a révélé. Néanmoins, nos échanges m’apportent tant, ils m’ont fait grandir, à l'instar de cette phrase de Gandhi : « Le meilleur moyen de se trouver est de se perdre au service des autres. »

Je n’ai aucune idée de quoi l’avenir sera fait mais lorsqu’on se sent si bien à sa place au présent, le reste n’a guère d’importance. Alors si vous m’avez dit merci durant cette première semaine d’antenne, à mon tour je vous dis merci…

Brigitte Lahaie