Attentat des Champs-Élysées : un homme, trahi par son ADN, présenté à la justice

Les Champs-Élysées avaient été bouclés pour l'occasion (©Thomas Samson - AFP)
Les Champs-Élysées avaient été bouclés pour l'occasion (©Thomas Samson - AFP)

L’enquête sur l’attaque perpétrée contre des policiers le 20 avril dernier sur les Champs-Élysées a franchi une nouvelle étape ce vendredi.

À quelques heures à peine de la fin de la campagne présidentielle du premier tour, l’attaque avait fait craindre à toute la France une journée électorale placée sous le signe des attentats. S’il n’en a rien été finalement, l’assaillant, prénommé Karim Cheurfi, a tout de même réussi à tuer Xavier Jugelé, policier en faction sur place ce soir-là, et à blesser deux de ses collègues et une passante allemande avant d’être abattu. Reste à savoir désormais si le coupable a agi seul ou pas.

Or, un homme de 23 ans a été présenté à la justice ce vendredi en vue d’une possible mise en examen, a indiqué à l’AFP une source judiciaire. Des traces ADN de cet homme de 23 ans, inconnu des services antiterroristes, ont ainsi été découvertes sur la crosse du fusil kalachnikov utilisé par Karim Cheurfi ce soir-là. Interpellé lundi, il a assuré qu'il ne connaissait pas le tueur. Le parquet antiterroriste a requis son placement en détention provisoire.

(Avec AFP)

Sur le même sujet
Vos réponses pour cet article
Vous devez être connecté pour réagir
Les rubriques Sudradio